Bourse: des cibles potentielles d’OPA sélectionnées par Goldman Sachs

Partager
Les stratèges de la banque américaine anticipent un nombre croissant d'opérations quand les taux d'intérêt auront atteint leur pic.
Par Romain Dion
Publié le 10/10/2023 à 09h07 | mis à jour le 15/12/2023 à 19h40
Cet article est réservé aux abonnés.

m88vinLiên kết đăng nhập
(© Adobestock)

m88vin

Les stratèges de Goldman Sachs constate une très faible activité depuis le début de l’année sur le terrain des introductions en Bourse et des OPA.
En Europe, les IPO sont à leur plus bas en dehors d’une période de récession et les fusions & acquisitions ont chuté de 70% depuis un an.
La récente introduction d’ARM sur le Nasdaq a fait un temps illusion, mais le titre est revenu sous son prix de vente après une envolée de 25% le premier jour de cotation.

Les IPO et les OPA au point mort

Les experts de la banque américaine pensent que le nombre de sociétés introduites en Bourse devrait augmenter quand le pic des taux d’intérêt sera proche, quand la confiance reviendra chez les chefs d’entreprise et quand les incertitudes politiques iront en diminuant.
Cette arrivée d’actions nouvelles devrait être facile à absorber par le marché, alors que les rachats d’actions et les sorties de cote réalisés par le private equity dépasseront l’offre de papier.

Alors que le marché européen des IPO parvient difficilement à concurrencer le marché américain (plus profond et mieux valorisé), les entreprises européennes sont bien plus attrayantes pour lancer une OPA.
Elles sont moins chères et soutenues par un euro faible contre dollar. Les bilans sont solides, l’inflation ralentit et les fonds de private equity sont en embuscade.

Des cibles potentielles

Les principaux bénéficiaires d’un réveil des OPA seront les banques d’investissement et les petites valeurs qui ont accumulé beaucoup de retard sur les grandes.
À 13 fois les profits estimés à douze mois, la prime de valorisation des petites sociétés européennes sur les grandes est tombée à 2%, au plus bas depuis 2009 (pour une moyenne historique à 20%).

Goldman Sachs a sélectionné des entreprises européennes susceptibles de faire l’objet d’une OPA. Parmi elles, on trouve Brenntag, Eurofins Scientific, Experian, Umicore, Remy Cointreau, Moncler, Hugo Boss, Rexel, Burberry, Prada, Tod’s, Salvatore Ferragamo, Iveco Group, Pearson, Publicis Groupe, Infineon, Sage, Eutelsat, KPN, Getlink, Elior, Amadeus, Dufry, Solaria, Vestas Wind Systems.

m88vin

fun88k 8xbet gg mu88 bet fun88 chính thức w88no1 fun88k 8xbet gg mu88 bet fun88 chính thức w88no1

Articles réservés aux abonnés