BNP Paribas: un bénéfice 2023 record qui frôle les 11 milliards d’euros

Partager
BNP Paribas a annoncé jeudi un bénéfice net record pour 2023, à 10,975 milliards d'euros, dopé par la hausse des taux d'intérêt, le dynamisme de ses métiers de financement et d'investissement et la vente de sa filiale américaine Bank of the West.
Par Le Revenu
Publié le 01/02/2024 à 09h33 | mis à jour le 02/02/2024 à 15h09

m88vinLiên kết đăng nhập
(© Adobestock)

m88vin

La banque française « réalise une très bonne performance en 2023 qui reflète la solidité de notre modèle diversifié », s’est félicité son directeur général Jean-Laurent Bonnafé, cité dans un communiqué.
A près de 11 milliards d’euros, le résultat net de l’an dernier est de 11,4% supérieur au précédent record de 2022, après recalcul intégrant des évolutions comptables et de périmètre.
La première banque française se voit cependant dépassée par sa concurrente espagnole Santander, qui a annoncé mercredi avoir dégagé un bénéfice net record très légèrement supérieur, à 11,08 milliards d’euros l’an dernier.
Le produit net bancaire (PNB), équivalent du chiffre d’affaires pour le secteur, est quasi stable pour BNP Paribas sur un an, à 45,87 milliards d’euros.
La cession de Bank of the West, vendue 16,3 milliards de dollars il y a un an, a permis au groupe d’enregistrer une plus-value de près de 3 milliards d’euros.
Les bonnes performances de la banque de financement et d’investissement – 5,7 milliards d’euros de résultat avant impôts l’an dernier, soit +6,4% sur un an – permettent à la banque de compenser un dernier trimestre en demi-teinte, marqué par d’importantes provisions pour litiges.
La banque est par exemple en train de solder de nombreux différends dans le cadre de l’affaire des prêts immobiliers Helvet Immo, pour laquelle sa filiale de crédit à la consommation Personal Finance a été condamnée fin novembre en appel pour pratiques commerciales trompeuses.
Elle a provisionné pour ce faire 221 millions d’euros en fin d’année dernière, ainsi que 450 millions d’euros pour des prêts hypothécaires en Pologne, eux aussi adossés au franc suisse.
Ces deux éléments contribuent à la division par deux du bénéfice net sur un an au quatrième trimestre, à 1,07 milliard d’euros.
La banque compte verser à ses actionnaires un dividende en hausse de 18%, à 4,60 euros par action, soit la moitié de son résultat « distribuable », de 11,23 milliards d’euros. Un nouveau programme de rachat d’actions de 1,05 milliard d’euros est également annoncé.

Le Revenu, avec AFP

m88vin

fun88k 8xbet gg mu88 bet fun88 chính thức w88no1 fun88k 8xbet gg mu88 bet fun88 chính thức w88no1
En savoir plus

Articles réservés aux abonnés