Conseil

Étudiants et jeunes actifs: faut-il choisir la banque de papa-maman?

Partager
Par facilité, beaucoup de jeunes ouvrent un compte dans le même établissement que leurs parents. Selon les banques, des offres plus ou moins intéressantes leur sont pourtant proposées, et des acteurs plus flexibles et gratuits existent en ligne et sur mobile.
Par Thomas Chenel
Publié le 30/01/2024 à 13h30
Cet article est réservé aux abonnés.

m88vinLiên kết đăng nhập
(©AdobeStock)

m88vin

Choisir sa banque et trouver celle qui nous correspond le mieux n’est souvent pas une mince affaire. Et lorsqu’on est jeune, plutôt que de comparer les multiples établissements et leurs divers services, la solution de facilité est généralement de rester dans la banque des parents. A fortiori lorsque ceux-ci y ont déjà ouvert un compte, voire un Livret A, au nom de leur enfant avant qu’il n’atteigne la majorité. Pourtant, des offres plus souples et bon marché concurrencent depuis de nombreuses années maintenant les banques traditionnelles. Chez Revolut et N26, par exemple, il est possible d’ouvrir gratuitement un compte en banque, sans frais prélevés chaque mois. « La seule chose payante est la livraison de la carte physique, qui coûte 7 euros pour une validité de cinq ans », souligne Antoine Le Nel, vice-président de Revolut. « Et avec Google Pay ou Apple Pay, il est même possible de n’avoir qu’une carte virtuelle », ajoute-t-il. Dans ce cas, vous serez en mesure de réaliser des achats en ligne et de payer en magasin directement depuis votre smartphone, mais vous ne pourrez pas effectuer de retrait à un distributeur de billets. Du côté de N26, la livraison de la carte bancaire revient cette fois-ci à 10 euros, toujours pour une durée de validité de cinq ans, quand elle est généralement renouvelée tous les trois ans dans les banques traditionnelles. Outre la gratuité de la carte, ces néobanques se caractérisent aussi par leur facilité d’usage, et la possibilité de gérer son compte exclusivement depuis son smartphone. « L’ouverture d’un compte s’effectue en moins de huit minutes », assure Jérémie Rosselli, directeur général de N26 France et Benelux. « Notre offre est pensée pour s’intégrer dans le téléphone mobile. »
Gagnez de l’argent à l’ouverture d’un compte

Pour attirer de nouveaux clients, des acteurs bancaires, et notamment les banques en ligne, offrent des sommes d’argent à l’ouverture d’un compte. BoursoBank promet par exemple 100 euros, quand Fortuneo et Monabanq proposent 80 euros chacune. Mais vous ne pouvez pas simplement empocher l’argent. BoursoBank se réserve ainsi le droit de prélever “le montant correspondant à la prime de bienvenue” en cas de clôture du compte au cours des vingt-quatre mois suivant son ouverture.

En outre, les cartes bancaires gratuites sont assorties de conditions. Il faut effectuer au moins un retrait ou un paiement par mois. À défaut, vous serez facturé au moins 5 euros chez Boursorama et 3 euros par mois chez Fortuneo et Hello Bank!

De nouveaux acteurs…

Par ailleurs, les offres gratuites de N26 et Revolut sont accessibles sans condition de ressources, quand des banques classiques peuvent exiger un niveau de revenus minimum, ou tout au moins un versement initial. Un point non négligeable lorsque vous êtes encore étudiant ou jeune actif à la recherche d’un travail. BNP Paribas réclame, par exemple, un premier versement de 50 à 150 euros préalablement à l’ouverture d’un compte. Des montants ramenés à 20 à 150 euros pour les étudiants.

Enfin, si vous avez prévu des séjours à l’étranger, hors zone euro, pour vous perfectionner dans une langue étrangère ou effectuer un stage, les néobanques ont là encore des atouts à faire valoir. Dans le cadre de son offre « Standard » (gratuite), Revolut permet de payer avec sa carte et d’échanger jusqu’à 1 000 euros par mois dans une trentaine de devises, sans coût supplémentaire au-delà du taux de change, du lundi au vendredi. De son côté, N26 n’applique aucune limite ni frais aux paiements par carte à l’étranger, dans le cadre de sa formule gratuite. Les retraits font quant à eux l’objet de frais de conversion fixes de 1,7%. « Un acteur comme Revolut peut servir de banque secondaire, dans le cadre d’un séjour à l’étranger, où disposer de deux cartes bancaires peut s’avérer pratique en cas de souci ou de perte », estime Basile Duval, porte-parole de Panorabanques. Dans la famille des néobanques, après l’allemand N26, lancé en 2013, suivi par le britannique Revolut, en 2014, le français Lydia, spécialisé à l’origine dans le paiement entre amis, propose aussi son propre IBAN depuis l’été 2023. Vous pouvez donc directement recevoir vos premiers salaires sur des comptes ouverts chez ces trois acteurs.

m88vin

fun88k 8xbet gg mu88 bet fun88 chính thức w88no1

Néobanques : trois offres jeunes à la loupe

NéobanquesCoût de la carte
bancaire
Découvert
autorisé
Coût
d'un paiement
hors zone euro
Coût d'un retrait
hors zone euro
Asssurance
et assistance
Livrets
réglemnentés
Offre de crédit
Lydia
(offre "Standard")
Gratuit (livraison
offerte pour la
première, puis 5 €)
AucunGratuit
(application du taux
de change réel)
Gratuit jusqu'à
250 € par mois,
puis 1,5% de frais
AucuneNonSeul un prêt instantané accordé
par an, de 100 à 3 000 euros
N26
(offre "Standard")
Gratuit (10 €
pour la livraison)
AucunGratuit (taux
de change réel)
Frais de
conversion
fixes de 1,7%
AucuneNonPossibilité de demander un
crédit de 1 000 € à 50 000 €
Revolut
(offre "Standard")
Gratuit (7 €
pour la livraison)
AucunGratuit jusqu'à
1 000 euros par mois
(taux de change réel),
puis 0,5% de frais
Gratuit jusqu’à
200 euros
par mois, puis
2% de frais
AucuneNonPossibilité de demander
un crédit de 1 000 € à 50 000 €

… aux tarifs imbattables

Mais les néobanques n’offrent pas une gamme de services très étoffée. Elles ne proposent que des cartes à débit immédiat, sans possibilité d’avoir de découvert, ce qui est bien pour éviter de payer des agios mais devient problématique si vous devez assurer une dépense. En outre, elles ne proposent pas –ou pas encore– de livrets d’épargne réglementée, comme le Livret A ou le livret Jeune, pratiques pour se constituer une épargne de précaution défiscalisée. Revolut suggère par exemple un « compte flexible », soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) à 30%, sans garantie de rendement ni sur le capital, avec « un taux variable journalier », précise Antoine Le Nel. Tandis que Lydia propose un « livret d’épargne rémunéré » à hauteur de 2,8% par an, en partenariat avec Cashbee. Un taux inférieur aux 3% de rendement annuel aujourd’hui conférés par le Livret A. Pour disposer d’une palette bien plus large de produits, il est donc intéressant de scruter les offres des acteurs traditionnels. D’autant plus qu’il existe diverses formules dédiées aux jeunes, présentant des tarifs réduits, alors que les frais bancaires annuels des Français atteignent en moyenne 220 euros, selon le comparateur Panorabanques.

Banques traditionnelles : sept offres jeunes à la loupe

NomTranche
d'âge
concernée
Coût de
la carte
bancaire
Type
de carte
Découvert
autorisé
Coût d’un retrait hors zone euroCoût d'un paiement hors zone euroLivrets
réglementés
BNP Paribas
(offre "Esprit Libre Initiative")
18-24 ans3,14 € / moisVisa Classic à débit
immédiat ou différé
Oui
(sur demande)
3 € + 2,90 % (gratuit
à un DAB BNP Paribas)
0,90 € + 2,90 %Oui
Société Générale
(offre "Sobrio")
18-24 ans3 € /moisVisa Classic à débit
immédiat ou différé
Oui3 € + 2,7%1 € + 2,7%Oui
La Banque Postale
("Formule de Compte spécial jeune")
18-25 ans3 € /moisVisa Classic à débit
immédiat ou différé
Non3,3 € + 2,3% des
sommes retirées
2,30%
(et 6 € max.)
Oui
Crédit Coopératif
("Forfait Essentiel Agir")
18-25 ans2 € /moisVisa Classic à débit
immédiat ou différé
Oui, 200 €
pendant 30 jours
5 €2,90%
(et 7,50 € max.)
Oui
Crédit Agricole
(offre "Globe Trotter")
18-30 ans2 € / moisMastercard à débit
immédiat
Oui
(sur demande)
Gratuit, dans la limite de
300 € sur 7 jours glissants
Gratuit dans la
limite de
1 500 €
Oui
LCL
(offre "LCL Essentiel")
Non précisé2 € / moisMastercard à débit
immédiat
Non3,05 € + 2,9% des
sommes retirées
1,22 € + 2,90%
par paiement
Oui
CIC
(offre "Parcours J+")
18-25 ans3 € / moisMastercard à débit
immédiat
Oui3 € + 2,90 %
(et 9,15 € max.)
3 € + 2,90 %
(et 9,15 € max.)
Oui

Des forfaits dans les banques à réseau

La Banque Postale propose, par exemple, un « Compte spécial jeune », pour les 18-25 ans, à 2,50 euros par mois, mais avec une carte Réalys à débit immédiat et sans découvert autorisé. Pour bénéficier d’un débit différé, il faut passer à l’offre à 3 euros par mois, avec une carte Visa Classic. Le forfait « Essentiel Agir 18-25 ans » du Crédit Coopératif comprend de son côté une carte Visa, à débit immédiat ou différé, et autorise en plus un découvert de 200 euros. Le tout pour seulement 2 euros par mois.

L’offre Sobrio de la Société Générale à 3 euros par mois, réservée aux 18-24 ans, autorise aussi les découverts et comprend en plus une assurance accident voyage. Le Crédit Agricole cible quant à lui les 18 à 30 ans « qui veulent partir voyager ou étudier à l’étranger » dans le cadre de son offre « Globe Trotter » à 2 euros par mois. Celle-ci permet, sans frais supplémentaires, d’effectuer jusqu’à 1 500 euros de paiements par mois, n’importe où dans le monde.

‘‘
Dans une néobanque, un compte s'ouvre en moins de huit minutes.

m88vin

fun88k 8xbet gg mu88 bet fun88 chính thức w88no1 Beaucoup de banques « classiques » prévoient donc des forfaits pour les jeunes, qui sans être gratuits oscillent souvent entre 2 et 3,50 euros par mois. Elles s’arrêtent parfois dès 24 ans quand d’autres poussent jusqu’aux 30 ans. Comparées aux néobanques, elles permettent d’accéder à des livrets d’épargne réglementée, mais aussi d’ouvrir un plan d’épargne en actions (PEA) ou une assurance vie. Souscrire jeune à ce type de produit financier permet de prendre date fiscalement: l’assurance vie offre par exemple la possibilité de retirer chaque année 4 600 euros de gains exonérés d’impôts passé huit ans de contrat. « Pour une banque, attirer un jeune adulte représente la possibilité de l’avoir ensuite comme client pendant de longues années », souligne Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Épargne. « Le réflexe est souvent d’aller dans la banque de ses parents, qui peuvent servir d’intermédiaire. S’ils sont de bons et gros clients, leurs enfants seront a priori bien traités », ajoute-t-il. Mais les conseillers bancaires changent beaucoup plus vite que par le passé et les liens tissés avec les clients semblent souvent moins forts. Par conséquent, beaucoup d’épargnants, et notamment les plus jeunes d’entre eux, préfèrent effectuer leurs opérations à distance, sans avoir à se déplacer en agence.

La « loi Macron » facilite la mobilité bancaire

Les banques en ligne représentent ainsi une solution intéressante, « une véritable alternative », selon Basile Duval. Certaines proposent aujourd’hui un éventail de services presque aussi fourni que l’offre des établissements conventionnels. « Nous essayons d’allier les faibles prix et l’expérience client sur mobile des néobanques avec une gamme de produits aussi complète que les banques traditionnelles », assure Xavier Prin, en charge de la communication de la société Boursorama, dont BoursoBank, propriété de la Société Générale, est issue.

« Tous les grands réseaux ont leur banque en ligne aujourd’hui, qui s’adresse notamment aux jeunes », pointe Philippe Crevel. Simplement, avec ces pure players, qui fonctionnent sans agences, vous ne pouvez pas obtenir de rendez-vous avec un conseiller pour être guidé dans vos choix d’épargne et de placement. « Nous mettons des guides pédagogiques et des webinaires interactifs à disposition de nos clients. Nous les aidons à être autonomes », fait toutefois valoir Xavier Prin.

‘‘
Tous les grands réseaux ont leur banque en ligne aujourd'hui, qui s'adresse notamment aux jeunes.

BoursoBank propose ainsi un compte gratuit avec sa carte Welcome, sans condition de revenus. Et vous pouvez en plus avoir un Livret A, un LDDS, un plan d’épargne retraite ou encore un PEA et une assurance vie (primée par Le Revenu). Fortuneo, qui appartient au Crédit Mutuel Arkéa, suggère aussi une carte gratuite, des livrets d’épargne réglementée, ainsi qu’une assurance vie (également primée par Le Revenu) et la possibilité de souscrire un prêt immobilier. L’offre d’Hello Bank!, de BNP Paribas, est globalement similaire.

Quant à Monabanq, propriété du Crédit Mutuel, elle propose aussi une vaste gamme de produits, mais il faudra cette fois-ci dépenser 3 euros par mois pour y ouvrir un compte. Comme les autres banques en ligne, Monabanq n’exige aucune condition de revenus. En revanche, aucun de ces acteurs ne permet de souscrire à un prêt étudiant, contrairement aux banques qui ont pignon sur rue. Pour bénéficier de services bancaires à petits prix, différentes options s’offrent donc aux jeunes adultes, avec leurs avantages et inconvénients. Notez que si vous avez déjà un compte courant ouvert dans l’établissement de vos parents mais que vous souhaitez changer de banque, les choses sont simples. La « loi Macron », entrée en vigueur en février 2017, a facilité la mobilité bancaire: il suffit de signer un accord écrit avec votre nouvel établissement pour que celui-ci effectue à votre place, et dans les vingt-deux jours ouvrés, les démarches liées au changement de domiciliation.

Banques en ligne : quartre offres jeunes à la loupe

NomConditions
de revenus
Coût
de la carte
bancaire
Conditions
pour la gratuité
de la carte
Découvert
autorisé
Frais
de courtage
Assurance
vie
Prêt
immo.
Prêt
étudiant
Livret
Jeune
BoursoBank
(offre "Welcome")
AucuneGratuitAu moins
un paiement
par mois
/ À défaut, 5 €
par mois
Aucun par défaut,
modifiable à 100 €
si vous disposez
d'un encours
minimum
de 1 000 €
1,99 € jusqu’à
500 €,
puis 0,60% au-delà
OuiOuiNonNon
Fortuneo
(offre "Fosfo Mastercard")
AucuneGratuitAu moins
un paiement
par mois /
À défaut, 3 €
par mois
200 € par défaut,
plus sur demande
et en respectant
un délai de 6 mois
0 € pour les 2
premiers ordres
inférieurs à 10 000 €
chaque mois ;
20 € à partir du
3e ordre (à condition
d'avoir minimum
50 000 € d'encours,
à défaut : 120 € /
trimestre)
OuiOuiNonNon
Hello Bank!
(offre "Hello One")
AucuneGratuitAu moins un
paiement ou un
retrait par mois
/ À défaut, 3 €
par mois
Aucun1,75 € jusqu’à
500 € ;
3,50 € jusqu’à
1 200 € ;
8 € jusqu’à 3 000 € ;
0,48 % au-delà
OuiOuiNonOui
Monabanq
(offre "Pratiq+")
Aucune3 € par mois
de frais
de tenue
de compte
_150 € par défaut
(avec impossibilité
d'être à découvert
plus de 30 jours
consécutifs)
0.25%OuiOuiNonBanque

m88vin

fun88k 8xbet gg mu88 bet fun88 chính thức w88no1 fun88k 8xbet gg mu88 bet fun88 chính thức w88no1

Articles réservés aux abonnés